Les pires tubes de l'été

Les pires tubes de l’été en 20 chansons

Quand on pense aux tubes de l’été, l’image de plages, de romances, de jupes courtes et cocktail sur la plage vient sûrement à l’esprit de nombreux d’entres nous.
Même si ces souvenirs de vacances restent chers à nos coeurs, certains de ces « tubes » ont pu prendre un petit côté kitch avec le temps, ou pire.
Alors comme 2020 risques d’être une année un peu différente pour les vacances estivales, j’ai eu envie d’explorer avec vous ces chansons, que dis-je les tubes de l’été qui ont pris un coup dans l’aile avec le temps, mais que parfois on aime encore … ou pas.

Attention, vous lisez cet article et écouter ces chansons à vos risques et péril !
Alors ne m’en voulez pas si certaines de ces mélodies restent dans votre tête après avoir lue cet article.

Voici les 20 pires tubes de l’été à redécouvrir

1. L’été sera chaud – Eric Charden – 1979

Vous n’étiez peut-être pas née quand ce titre est sorti (moi j’avais 4 ans), mais les médias vous ont sans doute déjà fait découvrir ce titre. Ah la la, Charden sans Stone, c’est quand même pas la même chose

2. Boys boys boys – Sabrina – 1987

Sabrina ce sont les premiers émois de beaucoup de jeunes hommes en 87.
Il faut se souvenir qu’à cette époque, les jeunes femmes libérées avec le rythme et le balancement nonchalant n’étaient pas si nombreuses dans les clips ou les magazines.

3. La Lambada – Kaoma – 1989

Si vous étiez là quand le titre de Kaoma est sorti, vous avez sûrement dansé la Lambada.
Il y a toujours des détracteurs qui préféreront la version des garçons bouchers : La lambada on n’aime pas ça , après tout il en faut pour tous les goûts.

4. Soca Dance – Charles D. Lewis – 1990

Les années se suivent … et parfois se ressemble. Un décor exotique, un rythme entraînant et une danse facile collée serrée et hop on a un nouveau tube de l’été pour dragu… oups pour faire la fête !

5. Fruit de la passion – Francky Vincent – 1991

L’exotisme n’est parfois pas bien loin, avec Francky Vincent c’est Pointe-à-Pitre qui est à l’honneur… Vas y francky c’est bon… allez, même si vous détestez cette chanson d’une autre époque, je suis certaine que vous n’avez pas pu vous empêché d’avoir un petit mouvement de hanches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *